L’égoïste est celui qui ne pense pas à Régnier

Il est question de Régnier dans le nouvel livre de Dominique Noguez, Encore une citation, monsieur le bourreau ! (Albin Michel), où il s’interroge sur la source d’une série de citations célèbres (exercice auquel il s’était déjà livré dans La Véritable origine des plus beaux aphorismes). Ne serait-ce pas à Régnier, en effet, qu’on doit la fameuse formule : « L’égoïste, c’est celui qui ne pense pas à moi », utilisée en 1929 dans les « histoires de femmes » de Lui ou Les Femmes et l’amour ? Après enquête, Noguez conclut qu’elle trouve plutôt son origine dans certaines répliques de Labiche, qui sans doute ont été colportées, et que Régnier a pu entendre – même si Régnier lui a donné sa formulation la plus incisive et percutante, en « excellent auteur d’aphorismes » qu’il était. La phrase sera aussi attribuée à Feydeau ; elle figurera en épigraphe de la revue L’Egoïste lancée en 1977 par Nicole Wisniak, sans nom d’auteur ; et les amateurs de comédie française se souviennent peut-être de l’avoir entendue dans la bouche du maître d’école Coluche, dans le film du même nom réalisé par Claude Berri en 1981…

B.Q.



Citer ce billet
fjavourez (2019, 11 mars). L’égoïste est celui qui ne pense pas à Régnier. Henri de Régnier. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u7jl