Recension de Couleur du Temps dans Le Nain rouge

Si je désirais apprendre l’art d’écrire je ne voudrais faire mes études que dans M. de Régnier. À lire cette série de contes parus dans des périodiques on croit admirer la plus rare exposition de pierres précieuses. Et les pierres se transforment en vos mains, et l’on est tout étonné de tenir le plus admirable bouquet de fleurs multicolores et vivantes.

 

H[enri] G[adon], « Couleur du temps par Henri de Régnier (Mercure de France) », dans « Bibliographie », Le Nain rouge, n° 2, p. [2].

 

(Aux bons soins de M.V.G.)